Bosnie Herzégovine

Depuis la fin des années 1990, avec l’assistance de la Commission internationale pour les personnes disparues (ICMP) et celle d’autres organisations, la Bosnie-Herzégovine a développé des moyens pour faire face à la question des personnes disparues. Elle a ainsi procédé à l’identification de plus de 27 000 personnes portées disparues depuis la guerre de Bosnie-Herzégovine. La persévérance des bosniaques pour que leurs proches soient retrouvés et identifiés et la volonté de parvenir à une entente régionale, sont autant de facteurs qui, parmi d’autres, ont pu contribuer au respect du DIH.
Pendant le conflit armé en Bosnie-Herzégovine qui s'est déroulé de 1992 à 1995, un accord spécial a été conclu entre les parties, prévoyant, entre autres, l’engagement de diffuser le DIH. En outre, de nombreux conseillers juridiques ont été appelés par les parties à conseiller les commandants et les soldats sur les règles d’engagement et sur d’autres questions juridiques.