Philippines

En 2009, le Front Moro islamique de libération (MILF) et les Nations Unies ont signé un Plan d’action pour mettre fin au recrutement d’enfants de moins de 18 ans et libérer les enfants soldats, afin de les réintégrer dans la société. À la fin de l’année 2017, tous les enfants soldats avaient été libérés des forces du MILF, entraînant la radiation de ce dernier de la liste des Nations Unies relative aux groupes armés qui recrutent et utilisent des enfants. La décision du groupe armé non étatique d’agir conformément au droit international humanitaire a été en partie motivée par la nécessité de bénéficier du soutien de la population locale et dans une recherche de légitimité. Il semblerait que cette initiative ait encouragé les Philippines à approuver, deux ans plus tard, une loi relative à la protection des enfants impliqués dans des conflits armés.