Europe et Asie centrale

Le 29 octobre et le 14 novembre 2020, l’Arménie et l’Azerbaïdjan, dans le cadre d’un accord signé entre les deux pays, ont facilité le retour et le transfert des dépouilles mortelles à la suite du conflit du Haut-Karabakh. Le soutien et la médiation d’autres États et d’organisations telles que le CICR et l’OSCE ont pu contribuer à garantir que le DIH soit respecté.
En 1995, le PKK a changé d’approche dans son discours, en reconnaissant l’importance du droit international humanitaire et des principes humanitaires. Ses règles internes relatives à la conduite des hostilités ont été publiées en 2011. Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par un certain nombre d’États.
Pendant le conflit armé en Bosnie-Herzégovine qui s'est déroulé de 1992 à 1995, un accord spécial a été conclu entre les parties, prévoyant, entre autres, l’engagement de diffuser le DIH. En outre, de nombreux conseillers juridiques ont été appelés par les parties à conseiller les commandants et les soldats sur les règles d’engagement et sur d’autres questions juridiques.